Jeune public (2020)

- Tito et les oiseaux
- Petites Histoires d'Amérique Latine - volume 3
- Quand je serais grand(e)
- Ciné-conte
- Calendrier des séances de projection pour les familles

 

Les films sont sans paroles ou en version originale sous-titrés en français.

 

Tito et les oiseaux


de Gustavo Steinberg, Gabriel Bitar, André Catoto [Brésil, 2018, 1h13]

« Tito a 10 ans et vit seul avec sa mère. Une étrange épidémie commence à se propager dans la ville, transformant les gens en pierres chaque fois qu'ils ont peur. Accompagné par ses amis, il se donne alors pour mission de sauver le monde. Une superbe animation à l'huile associée au numérique aussi inventive et politique dans le propos que Le Garçon et le monde, métaphore de la société contemporaine qui perd sa liberté à force d'être dominée par la peur contagieuse. »

Nous partons à la découverte du monde de Tito, qui n’est pas sans rappeler notre actualité. Le matraquage de la désinformation et des fausses informations plonge ce monde dans la peur et l’individualisme. Au-delà de la magie permise par des belles animations, Tito et les oiseaux met l’amitié et la société au centre de son récit, tandis que les oiseaux semblent montrer l’importance de la liberté… Sombre et à la fois rempli d’espoir, ce film questionne habilement petits et grands sur des thématiques essentielles.

 

 

Petites histoires d'Amérique Latine - volume 3


Le voyage continue avec le troisième volet de
Petites Histoires d’Amérique latine.
De l’Amazonie brésilienne aux rues de Buenos Aires,
par les bruits de la ville, les instruments à cordes et les chants ancestraux
la musique rythme la vie.
Sensibilité aux autres et à ce(ux) qui nous entoure(nt),
contre l’aliénation et vers de nouveaux horizons,
jeux et enjeux écologiques, expression de la liberté,
endroit de tous les possibles.
Entre cinéma d’animation et images réelles,
cinq histoires qui brouillent les frontières entre nature et culture,
et nous font vibrer à l’unisson.

 

Films sous-titrés ou sans paroles, à partir de 6 ans

 

 

PLANTAE

de Guilherme Gehr (Brésil, 2017, 10’21)

 

Lors de l'abattage d'un arbre immense dans la forêt amazonienne, un bûcheron assiste à une réaction inattendue de la nature..

Sans paroles

 

 

 

SONHOS

De Haroldo Borges (Brésil, 2013, 15’55)

 

Un petit garçon passe sa vie à faire l’école buissonnière. Un jour, il croise la fille la plus belle qu’il ait jamais vu. Elle vit dans un cirque et lui n’a pas d’argent pour payer l’entrée.

Bien décidé à assister au spectacle, il trouvera une combine qui finira par lui jouer des tours.

VOSTFR

 

 

TECLOPOLIS

De Javier Mrad - (Argentine, 2012, 11’58)

 

Des magazines anciens dansent doucement dans le vent. Une caméra super-8 rampe sur une table en bois où dentelles et vieux duvets miment la marée. Soudain, une souris, puis deux, quatre, dix… Très vite, toute une civilisation émerge.

Sans parole

 

 

 

Tierra sin mal

Katy Egely - (Argentine, 2017, 4’02)

 

Les Hommes ont toujours recherché le paradis. Et si, au lieu de le trouver sur terre, il résidait en nous et dans l’harmonie avec la nature ?

Sans parole

 

 

 

Luminaris

de Juan Pablo Zaramella - (Argentine, 2011, 6’17)

Dans un monde dirigé et chronométré par la lumière, un travailleur dans une usine de lampe élabore un plan qui pourrait changer le cours des choses…

Sans parole

 

 

Programme de courts-métrages : Quand je serais grand(e)


 

Quand je serai grand(e), je serai…
guerrier, danseuse, astronaute!
Le chemin pour y parvenir est sinueux, se
traçant au gré des rencontres, des détours,
doutes et rebours qui jalonnent notre existence.
Rendez-vous sur les routes de l’enfance,
là où l’on vit intensément, sous le regard attentif
et bienveillant d’un parent, d’un professeur ou
d’un chaman. À chacun son histoire, ses interrogations,
ses caps à franchir pour affirmer sa
singularité dans ce monde que nos jeunes héros
explorent en même temps qu’eux-mêmes. Vous
les verrez espérer, se décourager, s’affranchir
des émotions et des différences qui les paralysent,
oser changer et parfois même se
métamorphoser. L’animation, la fiction,
le documentaire et le cinéma expérimental
pour témoigner qu’il
n’y a pas d’âge pour
grandir…

Films sous-titrés ou sans paroles, à partir de 6 ans

 

 



QUMA Y LAS BESTIAS

De Iván Stur et Javier I. Luna Crook (Argentine, 2019, 11’, sans parole)

Il y a 12 000 ans, en Amérique du Sud : Quma veut devenir chasseur. Une journée et une nuit, seul dans la nature sauvage, le jeune garçon part à l’aventure et s’initie à sa nouvelle vie d’adulte.

 

 

ACÁ EN LA TIERRA

De Rebeca Tejo (Mexique, 2018, 13’, VOSTFR)

À l’école, Sam - tel un cosmonaute découvrant une étrange planète - ne sait pas où se placer quand filles et garçons doivent se ranger le matin sur deux lignes distinctes. Une professeure va l’aider à trouver sa place dans le monde.

 

 

AILIN EN LA LUNA

De Claudia Ruiz (Argentine, 2018, 5’, VOSTFR)

 

Ailin n’a qu’une envie en rentrant de l’école : profiter de sa maman. Mais, entre les tâches ménagères, les préoccupations du quotidien et la fatigue de sa mère ; la dispute n’est pas loin…

 

 

DULCE

De Isa Faccini et Guille Angello (États-Unis, 2018, 10’, VOSTFR)

Dans un village colombien, là où la vie est rythmée par les flots et où les premiers effets de la crise climatique menacent, une mère presse sa fille de 5 ans d’apprendre à nager.

 

 

 

ALEGRIA

De Katalyn Egely (Argentine, 2018, 4’, Sans parole)

 

Dans un monde de transformations, entre nature et culture et au rythme des tambours, des formes peintes en aquarelle disparaissent et réapparaissent de manière étonnante...

 

 

GINA

De David Heras (Mexique, 2017, 9’, VOSTFR)

 

Gina est née avec des plumes sur le corps et une crête rouge sur la tête. Malgré sa différence, sa passion pour la danse et l’amour de sa mère l’aideront à s’assumer et devenir une femme épanouie.

 

 

Ciné-conte


La Médiathèque José Cabanis et Cinélatino proposent cette année un ciné-conte accessible à partir de 6 ans. Trois courts-métrages ont été choisis dans la thématique « Quand je serai grand(e)... » : Dulce, Quma et Gina. Mara de Patagonie a (ré)inventé des contes pour les accompagner. Films et contes alternent et se mêlent pour raconter comment ces jeunes enfants vont se confronter au monde et vaincre leurs peurs pour s’épanouir : dans l’eau, dans la savane ou sur scène.

MERCREDI 25 MARS À 14h30 à la Médiathèque Cabanis

 

 Qui est la conteuse Mara de Patagonie
« Elle a parcouru les petits villages du sud de l'Argentine en écoutant
les habitants, leurs histoires de vie, leurs chansons, leurs contes et légendes.

C’est de là qu’elle puise ce qu’elle raconte et ces récits s’enrichissent en voyageant. »

 

 

Calendrier des séances de projection pour les familles

 

Pendant les vacances de février

Mercredi 12 février à 14h30 - Programme Quand je serai grand(e) + goûter au Centre culturel Alban Minville

Jeudi 13 février à 10h - Tito et les oiseaux au Cinéma Le Cratère (VOSTFR)
Mardi 18 février à 14h30 - Tito et les oiseaux au Cinéma Le Cratère (VOSTFR)

 

Pendant le festival  

Samedi 21 mars à 14h - Programme Quand je serai grand(e) au Gaumont Wilson
Dimanche 22 mars à 15h - Programme Petites Histoires d’Amérique latine - Vol 3 à la Cinémathèque de Toulouse

Mercredi 25 mars à 14h30 - Ciné-conte à la Médiathèque José Cabanis
Mercredi 25 mars à 16h30 - Tito et les oiseaux (VF) à l'Instituto Cervantes
Samedi 28 mars à 14h30 - Programme Quand je serai grand(e) à la Cinémathèque de Toulouse. Séance immersive... Attention surprise !
Dimanche 29 mars à 14h30 - Programme Petites Histoires d’Amérique latine - Vol 3 au Cinéma Le Cratère
Dimanche 29 mars à 15h - Tito et les oiseaux (VOSTFR) à la Médiathèque Grand M

 

Tarifs habituels des salles pour les séances jeune public
Gratuit dans les médiathèques Grand M et José Cabanis
et à l’Instituto Cervantes