Si vous n'arrivez pas à visualiser cette newsletter correctement: Cliquez ici

logo

Cinélatino - Newsletter N°68 - février 2013

logologologologologo

Cinélatino fête ses 25 ans !

A cette occasion, du 15 au 24 mars le festival revisite 25 ans de "Cinéma et Politique".


 
Image tirée de No de Pablo Larraìn


Le rapport entre cinéma et politique semble évident en Amérique latine
. Pas surprenant dans un continent qui a vu naître et grandir le cinéma dans la tourmente des interventions internationales, des révolutions, des dictatures et violences d’État, de chocs entre le monde indigène et celui issue de la colonie…
Actuellement, le continent se trouve à un moment d’activité politique et sociale intense. D’autre part, la façon d’aborder ces sujets trouve dans le cinéma d’Amérique latine des esthétiques singulières et multiples, ainsi que des réflexions qui vont au-delà du simple militantisme (au-delà et non pas en marge). Le moment est donc propice pour aborder les rapports entre cinéma et politique.
Le spectre thématique est large, l’histoire est longue et vaste le continent. Inéluctablement il fallait choisir. Ainsi nous avons élaboré cette programmation sur 4 axes : les dictatures et la violence d’État, les migrations pour raisons politiques et sociales, les médias dans leur rapport avec le pouvoir économico-politique et la mondialisation. Cette sélection reprend le cinéma réalisé depuis la fin des années 80, années de naissance du festival, qui coïncident avec la fin des dictatures nées dans les années 60 et 70 en Amérique latine (la fin de la dictature de Pinochet), la chute du mur de Berlin et la fin de la Guerre Froide.
Les Rencontres de Toulouse sont à l’origine fortement liées à l’histoire politique du continent. Commémorer nos 25 ans d’histoire en organisant cette sélection est une façon de célébrer nos raisons d’exister, tout en constatant les changements qui se sont produits en Amérique latine en matière politique et comment le cinéma a évolué dans son approche esthétique de ce sujet.


Découvrez la programmation complète !
Lors de la soirée de sortie du catalogue du festival Cinélatino, 25èmes Rencontres de Toulouse

Le mardi 26 février dès 18h30 au CONNEXION LIVE, soirée festive de présentation de la programmation du festival



Avec les Dj’s de Guachafita
(Cumbia, Tropical Bass, Baile Funk, Moombahton, Kuduro, 3Ball, Tecnobrega)

A l’occasion de sa 25ème  édition, le festival Cinélatino, Rencontres de Toulouse organise une grande soirée festive pour vous présenter en avant-première sa programmation complète et vous faire danser sur les mix des célèbres Guachafita.

Dès 18h30, venez  prendre l’apéro avec Cinélatino pour découvrir la bande-annonce du festival, visionner quelques courts-métrages et récupérer le programme du festival sur le doux son des Guachafita.

A partir de 21h, le dance-floor s’enflamme avec un dj set spécial Guachafita. (Entrée 2€ à partir de 21h)

Où ? Connexion Live 8 rue Gariel Perri, Toulouse



Soirée documentaire Cinélatino, 25es Rencontres de Toulouse à Terra Nova

Mardi 19 février à 19h à la librairie Terra Nova, rencontre et projection.                                                 

                 


Projection du documentaire primé en 2012 : "Una vida sin palabras" de Adam Isenberg, (Turquie/Nicaragua, 1h11, 2011)
Prix Documentaire Rencontres de Toulouse - sous l'égide des Médiathèques de Midi-Pyrénées 2012 (prix doté par la Mairie de Toulouse et la Librairie Terra Nova) et Prix des Lycéens 2012.

Une ferme au coeur des montagnes du Nicaragua. Dulce Maria et Francisco, la vingtaine, sourds et muets, aident leurs parents dans leurs travaux domestiques et agricoles. Entourés de l'affection de leurs parents et des villageois, ils n'ont jamais appris de code pour communiquer. Jusqu’au jour où arrive Tomasa... "Le film a remporté l'adhésion et l'unanimité du jury de par son esthétique, de vrais plans de fiction, son histoire et son humanité sans palabres et paroles.

Cette soirée sera l'occasion de vous présenter en détail la Muestra "25 ans de Cinéma et Politique" ainsi que la programmation documentaire de Cinélatino, 25es Rencontres de Toulouse (15-24 mars).

Librairie Terra Nova


Le CROUS organise la 1ère édition du Festival F'Arts du 11 au 15 février

Le mardi 12 février à 19h à la Cité U Faucher, projection d'un documentaire et d'un court-métrage en lien avec l'Afrique.


image


Dans le cadre du festival F'Art'S (Festival Arts et Spectacles) proposé par le service culturel du CROUS de Toulouse, mardi 12 février à 19h à la Cité U Faucher, projection du film " LE CANDOMBE AFRO-URUGUAYEN " de Dario Arce Asenjo et Raphaël Guttierez (Uruguay, 0h52) :


"A travers le carnaval de Montevideo et des diverses comparsas qui s'y produisent, ce film retrace l'historique du candombe Afro-Uruguayen, de ses origines à nos jours. Un voyage au cœur de la musique et des traditions Uruguayennes..."

Film précédé du court-métrage "Kouémo yanghu waro-mutseho !"

En partenariat avec C Productions Chromatiques
Programmation réalisée par Cinélatino, Rencontres de Toulouse

Plus d'informations sur le festival F'Art'S en cliquant ici


Sur les écrans

Les prochaines sorties de films latino-américains du mois de février

Cliquer sur le titre du film pour accéder à plus d'informations sur le film.


AQUI Y ALLA
d'Antonio Mèndez Esparza
Espagne/USA/Mexique - Sortie mercredi 13 février 2013

image La misère et l'aliénation économique poussent des milliers de Mexicains à s'exiler aux Etats-Unis. Le film a ceci d'original qu'il ne filme pas, comme tant d'autres, l'aller de ce douloureux voyage, mais son retour, dont on ne sait s'il sera provisoire ou définitif. Cette incertitude est l'enjeu-même du film... A cette trame mélodramatique, Esparza a l'élégance de ne rajouter aucun pathos. L'art de l'ellipse et le sens du détail, un simple geste et les paroles d'une chanson lui suffisent à créer l'émotion, avec une dignité qui est à la hauteur de celle dont les pauvres gens accueillent le sort qui les accable. Jacques Mandelbaum, Le Monde.

Voir la bande-annonce

ELEFANTE BLANCO
de Pablo Trapero
Argentine - Sortie le mercredi 20 février 2013

image Traversé, comme ses autres films, de problématiques sociales très âpres, Elefante Blanco  évoque le travail de deux prêtres, l’un argentin (Julian, incarné par la star sud-américaine Ricardo Darin) et l’autre belge (Nicolas, auquel Jérémie Rénier prête ses traits), engagés au quotidien auprès des habitants d’un immense bidonville de Buenos Aires... Église et engagement social, corruption des sphères politiques, difficulté d’une tâche très lourde, doutes et vacillements d’hommes de foi exposés aux situations les plus extrêmes… Dans un pays dont le clergé, pris dans des luttes politiques, fut traversé de très vives tensions entre soutien au gouvernement militaire de certains et opposition des autres à la répression, Pablo Trapero signe un film très tendu, à la tonalité presque documentaire, empli de mille questions. A.S. La croix.

Voir la bande-annonce.

LA DEMORA
de Rodrigo Pla
Mexique/Uruguay/France - Sortie le mercredi 20 février 2013

image Dans son petit logement, Maria s’occupe seule de ses trois jeunes enfants et de son père Agustin qui perd peu à peu la mémoire. Travaillant chez elle pour une entreprise textile contre une rétribution médiocre, elle est dépassée et a de plus en plus de mal à s'occuper de son père. Jusqu’où ira-t-elle pour s’en sortir ? Pour son troisième film depuis La Zona, Rodrigo Plá aborde cette fois-ci avec pudeur la tragédie de la précarité et de l’isolement social.

Voir la bande-annonce

Toujours à l'écran

EL ULTIMO ELVIS
d'Armando Bo
Argentine - Sortie le mercredi 16 janvier 2013



À Buenos Aires, Carlos Gutiérrez interprète sur scène les chansons d’Elvis Presley. Elvis est pour lui plus qu’une passion : c’est une véritable identité. À tel point qu’il songe à quitter son travail en usine pour réaliser un projet personnel. Alors que certains ont choisi une voie religieuse pour guider leurs pas dans ce monde, Carlos Gutiérrez a choisi de suivre son idole, en l’incarnant chaque soir avec son costume et ses chansons. La vie n’est pas toujours facile pour lui et cette identification passionnelle lui fait tenir la tête hors de l’eau du quotidien où il tendrait à se noyer. Mais un incident le conduit à prendre en charge sa jeune fille avec qui il ne vit plus depuis qu’il est séparé d'avec sa mère. Un scénario qui fait la part belle au portrait psychologique, une mise en scène irréprochable et la composition de John McInerny dans le rôle titre sont quelques-unes des grandes réussites de ce film.

Voir la bande-annonce

Mais aussi, découvrez un film d'animation sur l'Amérique latine


LAS AVENTURAS DE TADEO JONES (Tad l'explorateur : à la recherche de la cité perdue)
d'Enrique Gato
Espagne, 2012, 1h27, Studio Canal - Sortie le mercredi 27 février 2013

Suite à un quiproquo, Tad, un ouvrier qui rêve d’être archéologue, est confondu avec un célèbre scientifique et envoyé en expédition au Pérou. Avec l’aide de son fidèle chien, un perroquet débrouillard, un professeur courageux et sa charmante fille, Tad se lance dans une aventure périlleuse pour sauver une cité perdue. Allociné

Voir la bande-annonce