Si vous n'arrivez pas à visualiser cette newsletter correctement: Cliquez ici

logo

Cinélatino - Newsletter N°75 - JUIN -2013

logologologologologo

Rio Loco & Cinélatino : Ciné Antillas le 12 Juin


Rio Loco et  Cinélatino se sont associés pour présenter des films des "Antillas". Découvrez des documentaires de réalisatrices cubaines et la fiction de Raoul Peck, Moloch Tropical.

VPV
22h00

A DONDE VAMOS de Ariagna Fajardo (Cuba, 2009, 22')
Dans les montagnes cubaines de la Sierra Maestra, nombreux sont les paysans à être contraints de déménager, sous la pression de la crise économique, abandonnant tout ou presque derrière eux.

TIERRA ROJA de Heidi Hassan (Cuba, 2007, 18')
Entre passé, présent et avenir, ici et là-bas, visible et invisible … l’intimité des préoccupations concrètes et sensibles du quotidien d’une jeune maman sud-américaine venue en Europe chercher un travail qui lui permette de subvenir aux besoins de sa fille et de sa propre mère.

PERO LA NOCHE  de Gretel Marín Palacio (Cuba, 2012, 25')

Le plus :
la Boîte à archives : Haïti - Voyage sans passeport, INA, 1961, 12 min

23h00
Long-métrage haitien
MOLOCH TROPICAL de Raoul Peck (2009)

Dans le huis clos d'un palais-forteresse, le Président se prépare pour une soirée de gala. Mais au matin, son pays, Haïti, est en révolte. Au fil de la journée, la situation de dégrade, la rébellion ravage les quartiers populaires. Après avoir incarné puis trahi l'espoir, le Président vit alors ses dernières heures au pouvoir...
"Tout le monde reconnaîtra Jean-Bertrand Aristide derrière Dieu Théogène, le héros du film du cinéaste haïtien Raoul Peck Moloch tropical. Une figure terrifiante du pouvoir qui dégénère jusqu'à la folie, magnifiquement interprétée par Zinedine Soualem." (Le Point, 2010)



L'Argentine à l'écran

Le Marathon des Mots et  Cinélatino, en association avec le Cinéma ABC vous proposent de découvrir le chef d'œuvre du début des années 2000, La Cienaga de Lucrecia Martel, le film choc de la période de profonde crise en Argentine, Bolivia et la comédie urbaine, Medianeras.

VPV
28 juin à 19h00
LA CIENAGA de Lucrecia Martel
Cinéma ABC, Toulouse

Chronique familiale et récit d’une attente, La Ciénaga réinvente les souvenirs d’enfance. Un monde qui hésite entre claustrophobie et désir de changement. Frédédric Bonnaud, Les Inrockuptibles
Voir la bande-annonce

VPV
28 juin à 21h00
BOLIVIA 
de Adrián Caetano
Cinéma ABC, Toulouse

Second long-métrage de Adrian Caetano sorti en 2001 en Argentine, après Pizza, birra, faso, coréalisé en 1998 avec Bruno Stagnaro, et avant L’Ours rouge en 2003 puis Buenos Aires 1977. Caetano y dessine, sur la base d'une chronique intimiste dont le centre est un café où se retrouvent surtout des employés en difficulté qui se connaissent, et où c'est le rush les soirs de matchs ou de combats de boxe, la crise argentine de 2001 ... " lire la suite de la critique dans La vie des films
Voir la bande-annonce
VPV
29 juin à 19h00
EL CHINO 
de Sebastián Borensztein
Cinéma ABC, Toulouse

Buenos Aires. Roberto, un quincailler solitaire et maniaque, voit un Chinois jeté hors d’un taxi. Il tente de l’aider et le recueille chez lui, s’écartant de sa vie routinière.
Voir la bande-annonce
VPV
29 juin à 21h00
MEDIANERAS de Gustavo Taretto
Cinéma ABC, Toulouse

Elle et lui dans Buenos Aires. Une comédie romantique au ton enlevé, doublée d’une réflexion profonde sur la vie et l’architecture urbaine.
Voir la bande-annonce
VPV
30 juin à 15h00
DESPUES DE LA REVOLUCIÓN de Vincent Dieutre
Cinéma ABC, Toulouse

Le regard d’un cinéaste (Rome désolée, Jaurès) sur Buenos Aires qu’il découvre à la faveur d’un séminaire de cinéma. Une ville laboratoire, révolutionnaire et résolument affranchie.

A voir également ...


VPV
Mardi 25 Juin à 21h00
DANS SES YEUX 
de Juan José Campanella
Cinéma Jean Marais, Aucamville

Oscar du meilleur film étranger. Une enquête sur le meurtre d’une jeune femme en 1974 rappelle les heures sombres de l’Argentine.
Voir la bande-annonce
VPV
Jeudi 27 Juin à 21h00
CARNETS DE VOYAGE de Walter Salles
Cinéma Le Mermoz à Muret

Une traversée aventureuse et initiatique de l’Amérique latine, dans les années 1950, par deux étudiants argentins
Voir la bande-annonce



En salle


LA SOCIETE DU FEU ROUGE
de Rubén Mendoza (Colombie, France, 2011, 1h44)
A partir du 12 Juin

Toute une communauté humaine s’est organisée autour d’un feu de signalisation : vendeurs, mendiants, jongleurs, etc. Raúl leur propose de trafiquer le feu afin de le faire durer plus longtemps. Après El reino animal présenté en 2010 dans la compétition court-métrage des Rencontres, Rubén Mendoza signe un premier long d’une très grande inventivité ponctué de moments surréalistes, poétiques, désespérés dans une ode à l’anarchie salvatrice. Cinelatino 2011.
Voir la bande-annonce
PERPETUA 664
de Claudia Neubern (Brésil, 1999)
A partir du 19 juin

En août 1996, je suis partie à Sao Paulo à la recherche des témoins, ceux de la famille mais aussi les amis qui ont connu Lais, ma mère. Au-delà de tout ce qu¹a pu représenter ce voyage dans ma vie, très vite il m¹est apparu que la trace du chemin parcouru dépassait ma propre histoire. Tous ceux que j¹avais rencontrés parlaient de la vie, de la mort, des faiblesses de la mémoire, des liens de l¹amour, du temps qui passe et détermine la vie qu¹on se construit. Et au milieu de tout cela, il y avait moi, l¹être qui cherche, qui doute, qui se bat contre lui-même, contre sa famille, ses souvenirs et ses fantasmes dans l¹espoir de trouver une réponse, une vérité ou tout au moins, une part de vérité. Le temps a passé... C. Neubern.
Voir la bande-annonce
LEONES
de Jazmin Lopez (Argentine, France, 2012, 1h22)
A partir du 03 Juillet

Avec Leones, on retrouve le goût de l’audace et de l’expérimentation... de la part d’une jeune Argentine sans aucun doute sous influence : des figures juvéniles dont le filmage renvoie à Gus Van Sant, une indolence qui fait penser à Lucrecia Martel ou des promenades forestières weerasethakuliennes saisies dans de longs plans-séquences... Il s’agit d’un jeune cinéma, ce qui est toujours mieux qu’un cinéma jeune ; si Jazmín López filme sous influence, elle le fait aussi avec assurance et talent, et une véritable singularité. Arnaud Hée (à Venise), Critikat.
Voir la bande-annonce