Formation pour les professeurs de l'Education Nationale

Le Secteur Langues du GFEN à Toulouse et Cinélatino vous proposent une formation sur Cinéma en classe de langue, ouverte à tous ceux que l’enseignement des langues ou le travail en classe à partir du cinéma intéressent.

 

 

Informations pratiques:


La formation aura lieu le samedi 23 Février 2019 de 9h30 à 18h30 à l’Espace Diversités Laïcité à Toulouse (Métro Jean Jaurés ligne A et François Verdier ligne B) sur le film Matar a Jesús.

Tarifs : 15 euros pour les non-adhérents au GFEN/Cinélatino, gratuit pour les adhérents.

Inscriptions par email auprès de Chloé Jolly à l'adresse scolaires@cinelatino.fr avant le 15 février 2019 (Veuillez préciser votre nom, prénom, discipline enseigné, établissement). Inscription validée à la réception du chèque à l'ordre du GFEN. Chèque à envoyer à l'adresse suivante : ARCALT - Actions éducatives - 11 grande rue Saint-Nicolas - 31300 Toulouse.

 

 

Intervenants


Cette formation sera mise en oeuvre par le Secteur Langues du GFEN (Groupe Français d’Education Nouvelle), partenaire de longue date de Cinélatino que nous remercions chaleureusement.

 

 

Contenu


Le cinéma, ça plaît aux jeunes ! Surtout si les jeunes sont à l'écran ! Oui mais... et si la forme du film, les références culturelles, certains sujets abordés faisaient obstacle ?

Le Secteur Langues du GFEN vous propose un atelier en deux temps : se préparer à aller voir le film (quelles clés livrer en amont pour susciter l’intérêt, faciliter l’entrée dans le film, sans trop le dévoiler), et de retour en classe, s’emparer de la réflexion pour devenir acteur des problématiques du cinéaste.

Le film sera projeté pendant le temps de la formation. Il est inutile (et même déconseillé) de le voir avant !

Les participants seront invités à vivre et analyser des dispositifs de classe mis en œuvre en 1ere et Tale, ainsi qu’en formation.  Ces dispositifs puisent dans l’ensemble des ressources du Secteur Langues du GFEN, pour une mise en œuvre de partis-pris pédagogiques tels l’auto-socio-construction des savoirs, le « Tous capables », la mise en activité intellectuelle des apprenants, l’articulation du linguistique et du culturel, la construction d’un regard critique et actif. Ils sont transposables à d’autres films, quelle que soit la langue travaillée. Ouvert à toute personne, spécialiste ou pas de l'espagnol, dans la limite des places disponibles.

 

 

Le film de la formation : Matar a Jesús


De Laura Mora Ortega  [Colombie, 2017, 1h35]

Lycée
Disciplines concernées : espagnol, histoire-géographie, philosophie

Étudiante en Art à l'Université de Medellin, Paula mène une vie  joyeuse, entre militantisme et photographie, portée par l'affection indéfectible qu'elle voue à son père, professeur en Sciences Politiques. Mais un jour tout bascule. Son père est abattu sous ses yeux par deux motards dont elle a le temps d'apercevoir le visage. Après  le choc du meurtre, la douleur de la perte et la rage face à l'indifférence de la police, un nouveau sentiment gagne le cœur de Paula : celui de la vengeance. Sa rencontre avec Jesus, le meurtrier de son père, va pourtant ébranler ses certitudes.

Porté par l'intensité de ses deux jeunes acteurs (Natasha Jaramillo, Giovanni Rodríguez), Matar a Jesus navigue avec intelligence entre thriller réaliste et conte moral. A  travers le parcours et les choix de Paula, c'est tout le fil rouge sang de l'histoire d'un pays que déroule la réalisatrice. Comment dépasser l'instinct primitif de vengeance ? Comment rencontrer l'humanité de l'autre lorsque celui ci a tué l'être le plus cher ? Comment sortir du cercle sans fin de la violence? En questionnant la frontière qui sépare victime et bourreau, en dévoilant les racines économiques et sociales dans lesquelles la violence trouve son meilleur terreau, Matar a Jesus offre une réflexion sensible et humaniste sur l'altérite et  le pardon, nécessaires à la reconstruction tant personnelle que collective.