Au revoir Oscar Castro...

  • 33èmes rencontres (2021)
  • Gros plan

Tous les membres de l’ARCALT et Cinélatino s’associent à moi pour t’évoquer avec joie et solidarité.

« Quand nous étions jeunes, nous croyions que nous pouvions changer le monde, maintenant j’en suis sûr. » Ce « secret » d’Oscar Castro résonne encore à mes oreilles.
Il a été deux fois notre invité, lors de la 1re édition le 22 avril 1989 et il y a un mois, lors de la 33e édition de Cinélatino. Le film On s’aimait tant à Santiago, programmé à deux reprises et restauré par l’INA, vibre toujours d’authenticité, de générosité et de fantaisie. Ce soir du 23 mars, nous n’étions pas en présence réelle d’Oscar Castro mais la complicité et la bienveillance ont été immédiates.
Lui, homme qui a passé sa vie à résister, n’a pas résisté au covid.
Au centre de la vie d’Oscar Castro, le théâtre : « le théâtre est une lutte permanente pour faire un monde meilleur, plus solidaire, il a sa place dans les droits de l’homme. Et tout le monde a la capacité de faire du théâtre. » Si, comme il l’a reconnu, il connaît mal le cinéma, nous avons en commun cet élan vers un monde solidaire, où chaque goutte d’eau abreuve le désert et qui s’appelle résistance.
Homme de deux pays et de deux continents, il est attentif aux habitants de sa rue – et à ceux qui vivent dans la rue –, associe à son théâtre un centre de formation nommé « latin actor », démonte les peurs dans la confiance de « l’esprit de résistance que chacun chacune a dans le cœur ». Inlassablement et inventivement il continue son travail.
Depuis le début de la pandémie, il présentait une séquence vidéo régulière « Aleph résiste », visible sur sa page facebook. Il y invitait une personne en résistance. La dernière a été Chloé Verlac, la compagne du dessinateur de Charlie Hebdo Tignous, diffusée le 18 avril. Il est bon d’entendre sa voix joyeuse « Bienvenue à la nouvelle émission d’Aleph résiste ».
Je me rends compte que mon « hommage », à chaud dans ma tristesse, n’est pas un panorama de la vie et de la carrière d’Oscar Castro mais ceux et celles qui le souhaitent trouveront facilement les éloges des rencontres, des amitiés et de son œuvre. Je m’en tiens donc à quelques phrases qui ont émaillé la soirée.
Lors la soirée de Cinélatino «La résistance du peuple chilien », en direct le 23 mars – et en podcast sur la chaîne youtube du festival –, résonne cette voix farceuse ou convaincue, amicale et nous rions avec elle.
Promis Oscar, nous propagerons les messages de résistance, qu’elle soit collective, visible, bruyante comme dans les rues de Santiago révoltée ou humble petite goutte.

Marie-Françoise Govin

(Re)voir | La résistance du peuple chilien. Rencontre avec Oscar Castro, 23 mars 2021.
lien : https://www.youtube.com/watch?v=5TILQihmORc